Nos permis

Permis AM
Deux roues

La catégorie AM du permis de conduire est équivalente au Brevet de Sécurité Routière (BSR). Elle n’entre pas dans le régime du permis à points. Ce permis peut être délivré à partir de 14 ans à l’issue d’une formation spécifique de 7 heures, dispensée par une école d’enseignement de la conduite automobile agréée. Le BSR reste valide.

Tout permis de conduire autorise la conduite des véhicules relevant de la catégorie AM.

La carte sécurisée AM est valable 15 ans à compter de la date de sa délivrance. Cette validité est inscrite sur le document.

Les enjeux de la formation préparatoire au permis de conduire

La dimension sociale de l’usage des cyclomoteurs au même titre que l’automobile, se développe fortement. Au-delà du plaisir de conduire et des loisirs, il devient aussi un outil pratique de déplacement pour les études, le travail, etc. Les conducteurs de cyclomoteur sont largement surexposés pour ce qui est du risque routier. L’effort de renforcement de l’éducation et de la formation à la conduite de ce type de véhicule doit être poursuivi.

L’objectif général de la formation est d’amener tout conducteur à la maîtrise de compétences en termes de savoirs, savoir-être, savoir-faire et savoir-devenir.

Les pré-requis

– avoir minimum 14 ans et avoir obtenu l’attestation scolaire de sécurité routière de (ASSR) premier ou deuxième niveau ou à défaut l’attestation de sécurité routière (ASR)

Le public visé

Tous publics

La durée de la formation

8 heures: sur deux jours, au minimum, àraison d’un maximum de quatre heures par jour. 

Les véhicules

  • Cyclomoteurs de cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 et dont la vitesse est limitée par construction à 45 km/h.
  •  Voiturettes et petits quads de cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 pour un moteur essence ou inférieur ou égale à 4 kW pour un moteur Diesel. 

Le programme de la formation

L’enseignant de la conduite et de la sécurité routière adapte les contenus de la formation à l’option choisie par l’élève : cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur.

Cette formation s’organise autour des trois types d’enseignement suivants :

En s’appuyant sur l’analyse du questionnaire d’auto-évaluation du livret, prévu à l’annexe 1 et renseigné par l’élève avant de commencer sa formation, cette séquence a pour objectifs de :

  • permettre à l’enseignant de mieux connaître les élèves et d’adapter son enseignement ;
  • faciliter l’expression des élèves et les échanges sur le respect des règles (signalisation et règles de circulation), les grandes thématiques de sécurité routière (vitesse, consommation d’alcool ou autres produits, utilisation de distracteurs) et sur l’interaction entre le comportement des autres et son propre comportement (influence et pression des pairs).

Elle doit permettre l’acquisition des connaissances et compétences suivantes :

  • les équipements indispensables à la conduite d’un cyclomoteur-leurs rôles ;
  • la connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur ou quadricycle). Savoir effectuer les contrôles indispensables du véhicule pour l’entretien et le maintien de la sécurité ;
  • la maîtrise technique du véhicule hors circulation.

Cette séquence a pour objet l’acquisition ou le rappel de connaissances nécessaires et indispensables avant la séquence de formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation.

  • la signalisation verticale et horizontale : connaître la signalisation et comprendre son rôle ;
  • les règles de circulation : connaître les principales règles et comprendre leur rôle :
    • positionnement du véhicule sur la chaussée en ligne droite, virage et changement de direction ;
    • franchissement d’intersections et régime de priorité.

Ce volume horaire comprend le(s) temps d’interruption dédié(s) aux échanges pédagogiques entre l’enseignant et les élèves.

Pour chacune des compétences à développer, le formateur devra insister sur l’importance :

  • de l’utilité et du respect de la règle ;
  • de la prise d’information, de la communication et du partage de la route avec les autres usagers ;
  • des facteurs, de la prise de conscience et de la perception des risques.

La séquence en circulation doit permettre l’acquisition des connaissances et compétences suivantes :

Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjà ou non dans la circulation :

  • s’insérer en sécurité dans la circulation ;
  • prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s’assurer d’être bien vu.

Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjàou non dans la circulation ou pour la quitter :

  • freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité ;
  • arrêt et départ en circulation (feux, stop …) ;
  • ralentir pour quitter la circulation et s’arrêter.

 

S’arrêter et stationner.

  • Précautions à prendre avec un cyclomoteur et avec un quadricycle léger à moteur :
    • avant de s’arrêter ou de stationner : rechercher la signalisation, les indices utiles, prendre les informations, communiquer ses intentions aux autres usagers, adapter son allure ;
    • pour s’insérer dans la circulation à la suite d’un arrêt ou d’un stationnement : prendre les informations, communiquer ses intentions aux autres usagers, s’insérer dans la circulation, adapter son allure;

 

– Spécifique quadricycle léger à moteur: s’arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau.

 

Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers.
Adapter l’allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la règlementation et des situations rencontrées (autres usagers, configuration des lieux, visibilité …).
Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.
Négocier un virage et adopter une trajectoire sécurisée.

 

Choisir la position sur la chaussée :

  • en ligne droite, virage, en situation de croisement ou de dépassement ;
  • en tenant compte de la signalisation verticale et horizontale (marquages au sol, voies réservées …) ;
  • en intégrant les particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts …).

 

Franchir les différents types d’intersections :

  • détecter et identifier le type d’intersection ;
  • évaluer la visibilité ;
  • adapter sa vitesse ;
  • respecter les règles relatives aux ordres de passage ;
  • s’arrêter, le cas échéant, et repartir ;
  • dégager une intersection.

 

Changer de direction :

  • avertir de son intention ;
  • se placer. Tenir compte des particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts …) ;
  • adapter sa vitesse ;
  • respecter les règles de priorité ;
  • dégager l’intersection

Cette séquence clôture la formation et se déroule en présence de l’un au moins des parents de l’élève mineur ou de son représentant légal.

A l’issue de cette séquence, l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière délivre aux élèves les attestations de suivi de la formation, renseignées et signées, en présence du ou des parents de l’élève mineur ou de son représentant légal.